الرئيسية / En français / EDUCATION/CULTURE / Art plastique.. La femme et le peintre

Art plastique.. La femme et le peintre

AFIF BENNANI.doc 2

Afif Bennani – Artiste peintre et chercheur  en Art  Plastique

On dit souvent, pour ne pas dire toujours que « les paroles s’envolent et les écrits restent ».Une chanson, une pièce de théâtre, sont des paroles qui s’envolent au moment de leur exécution et à l’instant même où on les écoute. Elles laissent en nous une sensation qui disparaît instantanément. Mais un tableau de peinture est là, inébranlable, bien accroché au mur et que vous regardez à chaque passage devant lui. Il vous provoque et attire constamment votre attention et votre besoin de l’admirer ou de le critiquer. Le peintre ne meurt jamais. Ses tableaux sont là, toujours vivants. Quand on les regarde, on imagine l’artiste en train de se concentrer sur son thème pour les créer. Il est toujours vivant, car sa personnalité, ses émotions, son état d’âme jaillissent et rejaillissent devant nous. Car un tableau ne doit pas attirer par ce qu’il représente, mais pour ce qu’il représente comme sentiments, tempérament et toute la personnalité de l’artiste qui s’y projette.

Pour créer cette œuvre unique qui ne peut être reproduite fidèlement même par son créateur, l’artiste peintre est emparé par une étrange folie qui le transporte au firmament de l’extase. Cette gestation et cette mise au monde, bouleverse ses rapports avec son entourage immédiat : sa femme, son amante, son amie, sa mère, sa sœur ou sa fille.  Bref sa campagne !

Que se passe- t- il alors  dans un couple, lorsque  l’artiste a un seul amour dans sa vie : la peinture ? Comment doit agir sa campagne lorsqu’elle n’a pas la même passion que lui ? Doit-elle le laisser agir seul sans l’épauler, sans l’aider, sans le stimuler ? Ou bien, va-t-elle comprendre qu’il a besoin de son amour, de son admiration, de ses encouragements et de ses conseils qui le stimulent pour arracher au néant ce qui sera une œuvre d’Art.

Elle doit comprendre qu’un artiste peintre a besoin d’aimer et de se sentir aimé.

La femme qui vit avec un artiste est confrontée à une situation délicate qui l’oblige à s’unir  mentalement et spirituellement avec lui pour veiller et protéger celui qui est à ses côtés, qui est un créateur, un Dieu de l’Art pour qui, seule son œuvre compte dans sa vie. Elle doit prendre conscience que sa liaison avec un peintre est une liaison à trois : l’homme, la peinture et la femme. Elle doit faire avec. Elle doit aimer ce qu’il aime pour pouvoir continuer à cohabiter avec lui.

La femme auprès d’un artiste peintre beaucoup plus qu’auprès d’un musicien ou d’un acteur, est là pour lui donner une certaine sérénité, dissiper ses angoisses, lui prodiguer de la tendresse dont il a toujours un immense besoin.

La question qui se pose pour l’artiste : Vaut-il mieux réussir son couple ou son œuvre ? La majorité des artistes répondra : l’œuvre. Et pourtant dans les couples où il y a un artiste, certains conjoints sont parfois bien satisfaits de récupérer à leur profit la célébrité de l’autre. Mais avec la célébrité, la jalousie est une difficulté terrible, inévitable et destructrice. La jalousie du conjoint, homme ou femme, est une blessure mortelle car elle met en cause l’être entier, son existence et sa raison d’être. Ecraser le talent de l’autre, c’est lui couper le souffle. Il n’est certes pas simple d’être amants et artistes.  Celui qui se dévoue pour protéger l’autre  joue le risque de se faire dévorer, de perdre même sa confiance en lui-même.

Mais parfois dans ces couples, la compréhension s’installe et se devine. Le conjoint connaît et appréhende les difficultés  et les tourments de l’autre car il évolue dans le même milieu que lui et  partage avec lui les mêmes inquiétudes, les mêmes interrogations. Il devine les pièges dans lesquels peut tomber son partenaire. Il commence à avoir le même vocabulaire, les mêmes soucis de travail, la même culture.

Les femmes jouent un grand rôle dans l’inspiration des artistes, pas seulement l’épouse, l’amante ou l’amie, mais aussi la mère, la sœur ou la fille de l’artiste. La femme de l’artiste, dévouée jusqu’au sacrifice, doit être une présence discrète et forte silencieuse mais une présence. Même lorsque les deux conjoints ne se parlent pas, l’artiste ne songe qu’à sa palette et à ses pinceaux ou couteaux. Mais il est inconsciemment équilibré par la présence de l’autre.

Etre femme d’artiste, c’est être son ange gardien pour le protéger sans cesse : de la boisson, de la drogue, de l’angoisse,  des soucis financiers, des problèmes pratiques, des contraintes matérielles. Elle doit l’admirer, lui d’abord, puis son talent, son intelligence. Cette admiration est la nourriture quotidienne de l’artiste. Elle doit comprendre et admettre la discipline imposée par la création.

Etre femme d’un grand homme qui va laisser une trace indélébile de son passage dans la vie, est un véritable métier qu’elle doit faire avec amour, un métier qui unit le sens du sacrifice à l’ambition partagée, la force et la foi au destin sublime.

عن hafida khanouchi

تحقق أيضا

Sexo…Sa libido est en panne… C’est normal ?

Jamila Boutaleb “Pas ce soir chérie”…. Cela vous rappelle quelque chose ? Sauf que cette …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

web theme